Réflexologie Faciale

reflexologie faciale

La réflexologie faciale est inspirée du DIEN CHAN.

C’est une technique basée sur la stimulation cutanée de zones réflexes du visage.

La pratique se fait sans aiguilles, à l’aide d’outils spécifiques.


Une séance peut vous apporter un soulagement rapide voir complet suivant l’ancienneté et l’intensité du problème.

C’est une technique qui convient à tous : bébé, adolescents, adultes, seniors. Les séances durent de 30 à 45 minutes.

ORIGINE :

La Professeur Bui Quoc Chau a mis en place le DIEN CHAN, en 1980, au Vietnam, nouveau type de réflexologie après un résultat antalgique spectaculaire obtenu sur un patient suite à l’insertion d’une aiguille sur son nez. Cette technique permet de prendre en charge et d’accompagner les douleurs et les maux du quotidien. C’est une thérapie reconnue comme ayant des résultats les plus rapidement obtenus par rapport à toutes les thérapies existantes à ce jour. Il y a 500 points réflexes à stimuler dans le DIEN CHAN.

Dominique Bruneau-Gimbert, formatrice à l’ARF, thérapeute reconnue en réflexologie et méditation, a étayé le DIEN CHAN et l’a enrichie de massage avec des techniques de stimulation. Ici avec cette réflexologie faciale il y a 150 points reflexes sur le visage.

PROTOCOLES :

Le protocole appliqué lors d’une séance est totalement personnalisé selon chaque individu, ses besoins et ses spécificités.

Néanmoins il existe des protocoles prédéfinis comme pour l’arrêt du tabac ; les allergies respiratoires ou alimentaires ; le stress, qu’il soit plus ou moins prononcé, pouvant aller jusqu’à la dépression ; l’accompagnement dans la perte de poids ou dans un problème de poids.

Ces protocoles doivent s’appliquer sur 5 jours consécutifs, avec selon les besoins une séance supplémentaire sous une quinzaine de jours.

Pour les allergies présentes depuis l’enfance, 5 séances ne seront peut-être pas suffisantes. 1 piqure de rappel au moment des changements de saisons devra être faite pour accentuer l’efficacité.


Pour un problème ponctuel (douleurs de dos, de cervicales, de jambes, migraines, inconforts suite à l’arrivée de la ménopause, sommeil perturbé, etc..) il est préconisé de faire 2 séances sur 7 jours. Il est probable qu’1 séance suffise à enrayer le problème, cela dépendra de la réaction de chaque individu.

Pour de la prévention, 1 séance deux fois par an sera suffisante. De préférence à l’automne et au printemps.

Pour un problème d’ancrage (une personne trop cérébrale, trop dans le mental, qui ne s’arrête jamais de cogiter) plusieurs séances seront nécessaires. Au moins 6 séances espacées de 7 à 14 jours.
L’évolution de la situation définira si d’autres séances sont nécessaires.

(inf)